Tout nouveau, tout chaud: Jumpspace

Deux images d’un de mes multiples projets:

du playtest…jumpspace_playtest

…à la première version du plateau de jeu.jumpspace_plateau_v012

Étant amateur de jeux de société en tous genres, ça fait longtemps que je bidouille des mécaniques de jeu à la maison. Voici mon dernier petit bébé: Jumpspace.

C’est un jeu de course spatiale qui s’apparente dans le principe à la fable du lièvre et de la tortue. Les joueurs pilotent des fusées expérimentales. Ils choisissent à chaque tour, sans restriction, leur vitesse, mais plus ils choisissent une vitesse élevée, plus ils risquent la surchauffe de leur moteur atomique! Ceux qui surchauffent leur moteur perdent leur tour à attendre qu’il refroidisse pendant que les autres avancent. Il faut donc gérer sa vitesse intelligemment tout en gardant un oeil sur ses adversaires afin de franchir la ligne d’arrivée avant eux.

Ce jeu familial et rapide vise à initier les jeunes (7-12 ans) à la gestion de risques, et se joue très bien partout, sur un coin de table, avec du papier, des crayons et deux dés à 10 faces (disponibles dans toutes les bonnes boutiques de jeu). Si ça vous intéresse, je peux poster les règles ici.

Toutefois…

Si vous voulez bien m’encourager, j’ai l’intention de vendre une série limitée d’impressions du tableau de jeu qui viendraient avec un petit livret de règles, des variantes, des feuilles de notes officielles, des petits pions de couleur et deux dés à dix faces, pour un prix modique.

Seriez-vous acheteurs? Si oui, envoyez-moi un mot à l’adresse que vous trouverez dans la section « À mon sujet ». S’il y a assez de monde qui embarque, je me lance!

Passez le mot!
Pascal

Les (nouvelles) pensées de Pascal, no.5

De l’art de faire son pain.

mpn_pensees_n0051

Les (nouvelles) pensées de Pascal, no.4

Pendant la vaisselle du déjeuner.

mpn_pensees_n004

Hex Empire, un bien bon divertissement

pascal_hexempire

Salut à tous!

Si comme moi vous adorez les jeux comme Risk ou Dice Wars,  j’ai un bon petit jeu de stratégie gratuit sur plateforme Flash à vous recommander:  Hex Empire.

Le principe est assez simple:  une carte constituée de tuiles hexagonales qui représentent des zones terrestres et maritimes, quatre capitales, plusieurs villes et ports à conquérir.  Le but est de se rendre maître de la carte en prenant toutes les capitales ennemies.chiffres_unites_hexempire

Le jeu se déroule par tours. À son tour, le joueur peut déplacer jusqu’à cinq unités d’un ou deux espaces. Les unités sont définies par deux valeurs numériques: leur puissance (Manpower) et le moral des troupes (Morale). Pour résoudre les combats entre deux unités ennemies, les deux chiffres sont additionnés pour donner la force de combat. L’unité la plus forte l’emporte; en cas d’égalité, le défenseur l’emporte.

Des unités de renfort sont distribuées aléatoirement à la fin de chaque tour dans les villes du joueur, selon le nombre de zones, de villes, de capitales et de ports qu’il contrôle.

Il va sans dire que les capitales sont extrêmement importantes, car si elles sont prises par l’ennemi, la partie est perdue pour le joueur concerné.

Ce qui rend le jeu intéressant, du côté tactique, c’est la fluctuation de la morale des troupes, qui dépend de plusieurs facteurs: le terrain gagné ou perdu, les villes conquises ou perdues, les batailles remportées ou non. Étant donné qu’elle vaut autant que la puissance des troupes pour déterminer la force de combat des unités, elle est très importante à maintenir.

Quand tout va mal, il est possible de faire un grand discours, une fois par partie, qui galvanise les troupes en maximisant leur points de moral.  Il y a aussi une petite option diplomatique qui permet de signer une trève avec un adversaire. Par contre, si cette trève est brisée, les troupes du pays trahi se déchaînent contre l’agresseur et gagnent des points de moral. icones_hexempire

Coté visuel, le graphisme du jeu est efficace et, jolie touche, les terrains verdoyants du début de jeu sont remplacés par des zones dévastées au fur et à mesure que les combats s’y déroulent. Les icônes qui représentent les unités sur le terrain changent selon la valeur numérique de leur puissance et vont du soldat jusqu’au tank, en passant par la pièce d’artillerie, un peu comme dans Risk.

Côté son, la musique atmosphérique n’est pas trop agaçante et les effets sonores sont adéquats pour un jeu de guerre.

Les parties prennent environ 30-45 minutes à jouer,  une durée idéale quand les boss sont en meeting avec des clients importants lorsqu’on a un peu de temps à perdre en soirée.

Seuls points négatifs, l’anglais parfois approximatif de l’interface et des interventions (qui ne modifient en rien l’expérience de jeu, toutefois) et l’absence d’option multijoueurs. Souhaitons que Meta:Sauce développe une telle version sous peu.

Bon, il faut que j’y aille, j’ai une mission de *ahem* pacification qui se déroule au Violetnam et je dois absolument superviser les opérations.

Je répète le lien ici: Hex Empire.

Amusez-vous bien!

Pascal

Attaque de robot

Tiré de la séance de dessin du samedi matin avec la petite. Papa est à son deuxième café seulement.  ATTENTION LE ROBOT VA ÉCRASER LA MAISON!!!

Les couleurs originales ont été modifiées pour protéger les innocents. 😀

mpn_attaque_robot

Les (nouvelles) pensées de Pascal, no. 3

Des microcosmes et des macrocosmes.

mpn_pensees_n003

Les (nouvelles) pensées de Pascal, no.2

De la nature du travail.

mpn_pensees_n002