À pas de tortue…

Salut à tous!

Je voudrais vous inviter à aller voir les bandes dessinées de mon bon ami François sur son tout nouveau blog intitulé À pas de tortue.  L’auteur est un passionné de musique, de mode et de cinéma, et ses histoires nuancées, teintées d’ironie, reflètent bien ses goûts. Son personnage principal, Minimax Boudrelle, une punkette cérébrale, est très attachante, bourrée de contradictions, et son entourage bigarré est brossé dans quelques planches indépendantes. Du côté artistique, j’avoue être renversé par l’attention quasi-maniaque portée aux détails à l’intérieur de chacune des cases. L’atmosphère qui s’en dégage est unique.

Souhaitons donc la bienvenue à ce nouveau venu dans l’univers en ébullition de la bande dessinée québécoise!

Je répète le lien ici: http://apasdetortue.wordpress.com/

Pascal.

Publicités

La marmite aux histoires

mpn_marmite

Ce répertoire de conventions scénaristiques est tout à fait fascinant, voire même intoxiquant. À recommander à tous ceux qui aiment la fiction sur toutes ses formes.  Qu’on aime la construire ou la consommer, on peut passer des heures à cliquer d’un sujet à l’autre.

Ce qui fait le charme de ce répertoire, c’est sa façon désinvolte de synthétiser des choses qu’on a vu des milliers de fois dans des films et des séries télé, cas de figure à l’appui. À titre d’exemple, l’article  Five Men Band . Et tiens, cet article sur la mutabilité du temps dans les histoires de voyages temporels est pas mal intéressant aussi!

À lire tout ça, on se pose la question: est-il encore possible d’écrire quelque chose de complètement original à notre époque?

Bon vendredi!

Pascal

Hex Empire, un bien bon divertissement

pascal_hexempire

Salut à tous!

Si comme moi vous adorez les jeux comme Risk ou Dice Wars,  j’ai un bon petit jeu de stratégie gratuit sur plateforme Flash à vous recommander:  Hex Empire.

Le principe est assez simple:  une carte constituée de tuiles hexagonales qui représentent des zones terrestres et maritimes, quatre capitales, plusieurs villes et ports à conquérir.  Le but est de se rendre maître de la carte en prenant toutes les capitales ennemies.chiffres_unites_hexempire

Le jeu se déroule par tours. À son tour, le joueur peut déplacer jusqu’à cinq unités d’un ou deux espaces. Les unités sont définies par deux valeurs numériques: leur puissance (Manpower) et le moral des troupes (Morale). Pour résoudre les combats entre deux unités ennemies, les deux chiffres sont additionnés pour donner la force de combat. L’unité la plus forte l’emporte; en cas d’égalité, le défenseur l’emporte.

Des unités de renfort sont distribuées aléatoirement à la fin de chaque tour dans les villes du joueur, selon le nombre de zones, de villes, de capitales et de ports qu’il contrôle.

Il va sans dire que les capitales sont extrêmement importantes, car si elles sont prises par l’ennemi, la partie est perdue pour le joueur concerné.

Ce qui rend le jeu intéressant, du côté tactique, c’est la fluctuation de la morale des troupes, qui dépend de plusieurs facteurs: le terrain gagné ou perdu, les villes conquises ou perdues, les batailles remportées ou non. Étant donné qu’elle vaut autant que la puissance des troupes pour déterminer la force de combat des unités, elle est très importante à maintenir.

Quand tout va mal, il est possible de faire un grand discours, une fois par partie, qui galvanise les troupes en maximisant leur points de moral.  Il y a aussi une petite option diplomatique qui permet de signer une trève avec un adversaire. Par contre, si cette trève est brisée, les troupes du pays trahi se déchaînent contre l’agresseur et gagnent des points de moral. icones_hexempire

Coté visuel, le graphisme du jeu est efficace et, jolie touche, les terrains verdoyants du début de jeu sont remplacés par des zones dévastées au fur et à mesure que les combats s’y déroulent. Les icônes qui représentent les unités sur le terrain changent selon la valeur numérique de leur puissance et vont du soldat jusqu’au tank, en passant par la pièce d’artillerie, un peu comme dans Risk.

Côté son, la musique atmosphérique n’est pas trop agaçante et les effets sonores sont adéquats pour un jeu de guerre.

Les parties prennent environ 30-45 minutes à jouer,  une durée idéale quand les boss sont en meeting avec des clients importants lorsqu’on a un peu de temps à perdre en soirée.

Seuls points négatifs, l’anglais parfois approximatif de l’interface et des interventions (qui ne modifient en rien l’expérience de jeu, toutefois) et l’absence d’option multijoueurs. Souhaitons que Meta:Sauce développe une telle version sous peu.

Bon, il faut que j’y aille, j’ai une mission de *ahem* pacification qui se déroule au Violetnam et je dois absolument superviser les opérations.

Je répète le lien ici: Hex Empire.

Amusez-vous bien!

Pascal

Web 2.0, comme je t’aime

mpn_sumo_test

Okay, là, y’a pu d’excuse pour dessiner dans Paint maintenant.

Sumo Paint est une imitation très impressionnante de Photoshop, avec ses layers, ses filtres et tout, qui fonctionne à l’intérieur de votre navigateur. C’est tout en Flash. C’est gratuit, ça ne nécessite pas d’installation (sauf Flash, évidemment) et ça roule pas mal bien, outre quelques petits bugs bien excusables. Les options pour les brosses sont très cool,  malgré qu’elles ne soient pas sensibles à la pression lorsqu’on dessine avec une tablette. Néanmoins, c’est à la souris que j’ai fait le background de cette illustration.  Essayez ça! Vous m’en direz des nouvelles.

Vous pouvez voir un vidéo de l’application en action ici. Le site officiel de Sumo Paint est .

(J’ai trouvé ça sur l’excellent Metafilter)

–Pascal

La célébrité, ou presque

Bonjour à tous!

Je voudrais vous inviter à lire la petite entrevue que j’ai accordée à Delphine, du Journal du Blog! Ma première entrevue, j’en suis tout ému. 😀

Au menu, des révélations exclusives, des expressions pittoresques et une tentative de faire de la pub pour les abris Tempo en France!

Je profite de l’occasion pour saluer tous mes lecteurs et lectrices d’outre-Atlantique!

Pascal

Tagues: la suite!

specialguestappearance_leiftande

Salut à tous!

La réponse au tagues que j’ai données (vous vous rappellez?) a été exceptionnelle, tout le monde a pris le temps de répondre sur son blog, et je voudrais les en remercier. Quatre de ces blogueurs ont même fait leurs révélations sous forme de bandes dessinées!

Je vous invite donc à aller lire tout ça sur les sites respectifs de leurs auteurs. Au programme: révélations extraordinaires, irritations, talents cachés, poils et mousses de nombrils, le capitaine Marc Simon, Elvis, et des centaines de bizounes! (la majorité apparaissant dans le post de Patrick).

Voici donc les réponses:

Celle de Patrick;

celle de Joël;

celle d’Alex;

celle de Paul;

celle de Philippe, et

celle de Leif.

Et, surprise, j’ai même eu droit à un « special guest appearance » dans la planche de Leif! WOO-HOO! (Merci Leif!)

Bonne lecture!

Pascal

Psst…!

Faut absolument que je vous confie une chose: ce que Vincent Giard fait sur son blog me jette par terre. Allez-y, vous n’en reviendrez pas. Quel talent…!

Pascal